Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUESCompétitivitéConjonctureEmploi salarié › Tableau de bord de l'emploi salarié - 4e trimestre 2013

Écouter la page
 
Conjoncture

Tableau de bord de l'emploi salarié - 4e trimestre 2013

Au dernier trimestre 2013, l’emploi a progressé de 31 300 salariés dans l’ensemble des secteurs concurrentiels non agricoles (SCNA). Plus des trois quarts proviennent de la forte hausse de l’intérim (+ 24 000 salariés, soit + 4,6 %). Sur l’ensemble de l’année, 42 100 emplois ont disparu (- 0,2 %), la plupart au premier semestre. Après avoir créé plus de 100 000 emplois salariés en 2010 puis 73 800 en 2011, la France continue de voir ses effectifs reculer, deux fois moins cependant qu’en 2012 (- 82 800 emplois). On est pourtant loin des creux de 2008 et 2009 (- 366 800 au total sur les deux années).

  • Industrie

Dans l’industrie, pour la première fois depuis près de trois ans, l’emploi s’accroît très légèrement (+ 200 salariés) par comparaison au trimestre précédent. Ce rebond est imputable quasi intégralement au gain de l’emploi intérimaire (près de 10 000 salariés supplémentaires). Sur toute l’année 2013, les pertes sont de 37 500 emplois. Les baisses d’effectifs sont plus ténues qu’en 2012 (près de 70 000 emplois en moins) mais supérieures à celles des années précédentes (15 100 et 31 400 emplois perdus respectivement en 2010 et 2011).

  • Construction

Les effectifs de la construction ont diminué au quatrième trimestre de 5 800 salariés. L’emploi direct a accentué son déclin (- 7 700) alors que le nombre d’intérimaires augmentait (près de 2 000 en plus). Sur 2013, le secteur a perdu presque 20 000 salariés.

  • Secteur tertiaire marchand

Le secteur tertiaire marchand reste créateur d’emplois nets (+ 32 500 par rapport au troisième trimestre 2013), en grande partie grâce à l’intérim (+ 24 000). Alors qu’il avait détruit 59 200 emplois en 2012, le secteur tertiaire marchand en a créé presque 17 000 en 2013, soit nettement moins qu’en 2011 (+ 85 400). Le dynamisme de l’intérim explique pour l’essentiel cette croissance : hors effectifs intérimaires, le secteur en a supprimé autant, alors qu’il était faiblement créateur en 2012 (+ 2 000), et beaucoup plus en 2010 (+ 62 200) et 2011 (+ 106 700).

 

Téléchargement :

Le tableau de bord trimestriel de l'emploi salarié

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »