Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUESIndustrieProspective › Les relais de croissance pour l’industrie des métaux non ferreux

Écouter la page
 

Les relais de croissance pour l’industrie des métaux non ferreux

du 03/04/2015 au 03/04/2015 (Clos)
Centre Pierre Mendès France, Paris

Par ses produits et sa capacité d’innovation, l’industrie des métaux non ferreux constitue un maillon essentiel de la chaîne industrielle notamment pour répondre aux besoins des secteurs industriels aval stratégiques. Les entreprises qui portent et développent cette activité font face à une forte concurrence internationale qui s’intensifie. Une vigilance s’impose pour assurer leur pérennisation et leur développement.

Ce Rendez-vous du Pipame était consacré à l’examen des « relais de croissance pour l’industrie des métaux non ferreux » et a été l'occasion de présentater l’étude « Mutations économiques du secteur de l’industrie des métaux non ferreux ». Cette étude couvre les divers champs d’activité de cette industrie, depuis l’extraction jusqu’à la première transformation, en passant par la production de métal primaire et le recyclage. Elle procède à un diagnostic de l’industrie des métaux non ferreux en France et propose un ensemble de leviers visant à renforcer sa compétitivité.

Deux tables rondes ont ensuite été organisées sur les thèmes suivants :

  • « Quel écosystème pour une filière compétitive ? »
  • « Une industrie porteuse d’innovations »

 

Ce séminaire s’adresse à l’ensemble des personnes et des acteurs, privés ou publics, intéressés par les enjeux liés à l’industrie des métaux non ferreux et à sa dynamique de croissance.

 

Téléchargements :

Programme : « Les relais de croissance pour l’industrie des métaux non ferreux »

Compte-rendu du séminaire

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Jean Paul Aguetti, François Luneau, Gilbert Nicola, Frédéric Deola.
© ASalesse

De gauche à droite : Béatrice Charon, Philippe Gundermann, Jean-Philippe Valade, François Mudry.
© ASalesse

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »