Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUESArtisanat - ServicesProspective › Publication de l’étude Pipame « L’Eau du futur » : Anticiper les grandes mutations industrielles de la filière « eau », à l’horizon 2030

Écouter la page
 

Publication de l’étude Pipame « L’Eau du futur » : Anticiper les grandes mutations industrielles de la filière « eau », à l’horizon 2030

Communiqué de presse

La Direction générale des entreprises (DGE) et la confédération des acteurs publics et privés du secteur de l’Eau publient « L’Eau du futur », une étude prospective sur les conditions d’exercice des métiers de l’eau, à l’horizon 2030.
La filière industrielle de l’eau, connaît depuis plusieurs années de profondes mutations. En effet, le déploiement de nouvelles technologies impacte les conditions d’exercice des métiers traditionnels de l’eau. L’étude « L’Eau du futur » vise à caractériser précisément l’impact de ces transformations, à l’horizon 2030. Elle identifie également un faisceau de défis à relever par la filière et distingue clairement 4 recommandations susceptibles de la transformer :

  1. Optimiser les nouveaux moyens de collecte, d’exploitation et de valorisation des données pour optimiser les investissements : en lien avec les briques technologiques liées aux capteurs, aux robots d’inspection, à l’intelligence artificielle, mais aussi au big data et au data mining ;
  2. Revoir les nouveaux modes de fabrication et de pose pour des réseaux durables afin de permettre l’utilisation de nouveaux matériaux, et d’implémenter de nouveaux procédés de fabrication et de pose pour des réseaux plus durables ;
  3. Permettre des traitements avancés des eaux usées afin de permettre leur réutilisation, leur restitution au milieu naturel ou enfin la production d’eau potable. Il s’agira surtout de mettre l’accent sur la lutte contre les micropolluants, via des procédés tout à fait complémentaires entre eux, comme l’ozonation, l’oxydation avancée et l’optimisation des traitements biologiques ;
  4. S’orienter vers des infrastructures plus sobres en énergie et productrices de ressources : alors que le lien entre eau et énergie est appelé à s’accroître dans les années à venir, cette recommandation mise sur la capacité des infrastructures d’eau à réduire leur empreinte énergétique, tout en produisant de nouvelles ressources.

L’étude analyse par ailleurs les conditions et les facteurs qui permettront à l’ensemble des acteurs de l’eau de se projeter vers des solutions plus innovantes.

Les travaux conduits dans le cadre de cette étude ont permis d’accompagner la filière industrielle de l’eau dans la mise en place du Contrat stratégique de la filière eau, signé le 31 janvier 2019 sous l’égide du Conseil national de l’industrie (CNI). Ainsi, plusieurs projets structurants du contrat contribueront à la mise en œuvre des recommandations de l’étude.

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »