Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 
Tourisme

Pratique des touristes

Le vélo en vacances

La pratique du vélo pendant les vacances des Français : une analyse des séjours avec activité « vélo », à partir de l’enquête « Suivi de la Demande Touristique »  2011.

En 2011, les Français ont effectué au total 268,3 millions de séjours, dont 88,7 % en France métropolitaine. L’activité « vélo » a été citée parmi les quatre principales activités pratiquées pour 1,2 % des séjours à l’étranger et 3,7 % des séjours en France (3,5 % toutes destinations confondues). On peut ainsi estimer à presque 9,3 millions le nombre de séjours au cours desquels les Français ont pratiqué le vélo ou le VTT.

 

Quand ? Le poids des séjours avec activité « vélo » est fortement dépendant de la saison.

Les séjours avec activité « vélo » se concentrent plus que les autres en juillet-août : ces deux mois totalisent en effet près de 45 % des séjours annuels de ce type, contre environ 37 % pour la totalité des séjours.

La part des séjours avec activité « vélo » dans la totalité des séjours, toutes activités confondues, effectués un mois donné atteint ainsi un pic en juillet-août (presque 6 %). À l’inverse, entre octobre et mars, cette proportion ne dépasse pas les 2 %. Le printemps et le mois de septembre se situent entre les deux, avec environ 4 % des séjours avec activité « vélo ». En moyenne sur l’ensemble de l’année, cette part est de 3,5 %.

 

Répartition mensuelle des séjours avec activité « vélo » en 2011

 

                        Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Combien de temps ? Des séjours souvent plus longs que la moyenne.

Plus la durée du séjour est longue, plus la part des séjours avec activité « vélo » est élevée. Elle n’est ainsi que de 1,5 % pour les séjours d’une nuit, et avoisine les 9 à 10 % pour les séjours d’au moins deux semaines. Parallèlement, les deux tiers des séjours avec activité « vélo » sont des longs séjours (4 nuits et plus), contre environ 44 % pour l’ensemble des séjours. Cette tendance est en lien avec le fait que les séjours avec activité vélo ont une occurrence plus élevée en juillet-août, mois où les séjours sont de plus longue durée.

Les séjours avec activité « vélo » en 2011, selon leur durée

                              Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Par quel moyen de transport ? Les camping-caristes font plus de vélo que la moyenne.

Les personnes se déplaçant en camping-car déclarent nettement plus souvent que les autres le vélo comme une des quatre activités principales pratiquées au cours de leur séjour : 13,5 % en 2011. Loin derrière, se trouvent les touristes utilisant la voiture, avec un peu plus de 4 % des séjours. Lorsque le train est le mode de transport pour se rendre sur le lieu de séjour, seules 2 % des personnes interrogées citent le vélo, et moins de 1 % lorsque l’avion est utilisé.

Les séjours avec activité « vélo » en 2011, selon le mode de transport utilisé

                           Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Quel mode d’hébergement ? Les adeptes du camping font plus de vélo que les autres.

Les séjours en camping sont nettement plus propices à l’activité « vélo » puisque 12,4 % des personnes concernées déclarent avoir pratiqué le vélo au titre des quatre activités principales réalisées au cours de leur séjour. Le fait que la majorité des séjours au camping ont lieu aux beaux jours joue certainement en faveur de ce type d’activité. À l’opposé, les personnes choisissant l’hôtel comme mode d’hébergement sont très peu nombreuses à avoir déclaré avoir fait du vélo au cours de leur séjour (moins de 1 %).

Les séjours avec activités « vélo » en 2011, selon le mode d’hébergement

                     Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Où ? Les zones côtières sont propices à la pratique du vélo.

La première région réceptrice des séjours avec activité « vélo » est la région Pays de la Loire, qui accueille près de 14 % des séjours de ce type en France métropolitaine. Viennent ensuite le Poitou-Charentes et l’Aquitaine (environ 10 % chacune). Il s’agit de régions où ce type d’activité est plus fréquent qu’ailleurs : au total, ces trois régions sont la destination d’un tiers des séjours avec activité « vélo », alors qu’elles accueillent 19 % des séjours toutes activités confondues.

Les séjours avec activité « vélo » en 2011,
dans les huit premières régions réceptrices de ce type de séjour

                  Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Les départements les plus propices à l’activité « vélo » sont tous des départements côtiers. Deux départements se distinguent par une activité « vélo » nettement plus fréquente qu’ailleurs : la Vendée et la Charente-Maritime, où 14 % des séjours ont donné lieu à la pratique du vélo. Ils totalisent à eux seuls environ 18 % des séjours en France métropolitaine avec activité « vélo », alors qu’ils n’accueillent que 5 % des séjours toutes activités confondues.


Les séjours avec activité « vélo » en 2011,
dans les huit premiers départements récepteurs de ce type de séjour

                          Source : Dgcis, enquête SDT.

 

Par qui ?

Le vélo est un peu plus pratiqué par les hommes que par les femmes : 4,1 % contre 2,9 %.

Les séjours avec activité « vélo » en 2011, en fonction du sexe

                        Source : Dgcis, enquête SDT.

 

La pratique du vélo est présente quelle que soit la tranche d’âge. Elle est cependant nettement plus représentée chez les jeunes de 15 à 24 ans et chez les 35-49 ans, en lien avec le caractère familial de la pratique du vélo.

Les séjours avec activités « vélo » en 2011, en fonction de l’âge

                       Source : Dgcis, enquête SDT.
 

 

L’activité « vélo » dans l’enquête SDT

Réalisée depuis 1990, l'enquête sur le Suivi de la Demande Touristique des Français (SDT) permet de suivre l'évolution des comportements touristiques des personnes résidant en France. Elle est réalisée mensuellement auprès d'un panel de 20 000 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
Un volet trimestriel permet par ailleurs de décomposer les voyages en « séjours », définis par le fait d’avoir passé au moins une nuit en un même lieu, et de détailler le type d’hébergement, les raisons du séjour, les activités pratiquées, les dépenses réalisées, etc. C’est ce volet trimestriel qui a été exploité pour élaborer les tableaux relatifs à l’activité « vélo ».

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »