Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUES › "Imagerie médicale du futur" : une nouvelle publication de la DGCIS

Téléchargez l'appli smartphone
Connaissez-vous l'appli mobile Semaine de l'Industrie ?
Idéale pour géolocaliser les événements, répondre à un quizz, customiser vos photos... Pour smartphone Ios et Androïd
En savoir plus
 
Écouter la page
 
Compétitivité

"Imagerie médicale du futur" : une nouvelle publication de la DGCIS - 24/10/2013

La DGCIS publie une étude sur l’« Imagerie médicale du futur ». Confiée, dans le cadre du Pipame (pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques), par le ministère du Redressement productif (DGCIS) au cabinet D&Consultants, l’étude a pour objectif d’apporter une vision du positionnement de l’offre française sur le secteur de l’imagerie médicale dans l’environnement international : un état des lieux de la recherche, des formations et des entreprises françaises du secteur de l’imagerie médicale a été réalisé, ainsi qu’une identification des marchés potentiels à partir d’une base de connaissances des tendances d’usages de l’imagerie par les acteurs de la santé.

L’imagerie médicale permet aujourd’hui, au-delà de l’examen clinique, une exploration du vivant et une amélioration des connaissances en biologie moléculaire et cellulaire pour une meilleure prévention, un diagnostic de plus en plus précoce et un suivi thérapeutique personnalisé. Le tissu industriel se caractérise par des entreprises innovantes qui développent des technologies spécifiques et se positionnent sur des marchés de niches comme l’imagerie 3D, l’imagerie biomoléculaire, l’imagerie multi-modalité, l’imagerie par radiotraceur, ou encore l’imagerie par ultrasons. Même si ce secteur manque d’équipementiers français à dimension mondiale, la France a une carte à jouer grâce à la qualité de sa recherche, de sa pratique médicale, ainsi que de son dynamisme en matière d’innovation dans ce domaine.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »