Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUESIndustrieProspective › Imagerie médicale du futur

Écouter la page
 
Compétitivité - Industrie - Innovation

Imagerie médicale du futur

Évolution des pratiques médicales et enjeux industriels

L’imagerie médicale permet aujourd’hui, au-delà de l’examen clinique, une exploration du vivant et une amélioration des connaissances en biologie moléculaire et cellulaire pour une meilleure prévention, un diagnostic de plus en plus précoce et un suivi thérapeutique personnalisé. La technologie pour l’imagerie du vivant a été identifiée comme un des segments stratégiques de l’économie française dans l’étude technologies clés 2015. Même si les entreprises françaises du secteur de l’imagerie médicale sont peu visibles car très souvent sous-traitantes pour les donneurs d’ordre étrangers, le tissu industriel se caractérise par des PME ou TPE, mais également ETI, innovantes qui développent des technologies spécifiques d’imagerie et se positionnent sur des marchés de niches (comme l’imagerie 3D, l’imagerie biomoléculaire, l’imagerie multi-modalité, l’imagerie par radiotraceur, ou encore l’imagerie par ultrasons).


L’étude confiée, dans le cadre du Pipame, par le ministère du Redressement productif (DGCIS) au cabinet D&Consultants a pour objectif d’apporter une vision du positionnement de l’offre française sur le secteur de l’imagerie médicale dans l’environnement international : un état des lieux de la recherche, des formations et des entreprises françaises du secteur de l’imagerie médicale a été réalisé ainsi qu’une identification des marchés potentiels à partir d’une base de connaissances des tendances d’usages de l’imagerie par les acteurs de la santé, notamment les hôpitaux, les centres de recherches cliniques, les biotechs et les laboratoires pharmaceutiques.

Même si les différentes modalités technologiques de l’imagerie médicale affichent des disparités en termes de maturité technico-économique, la filière est innovante, montre une dynamique industrielle, et est fortement exportatrice.

L’imagerie médicale du futur doit être pensée comme un vecteur d’économies de santé dans le cadre de la médecine personnalisée. En ce sens, toute politique industrielle nationale doit être réalisée en lien étroit avec les autorités de santé afin de parvenir au nécessaire équilibre entre sécurité sanitaire, progrès médical, croissance industrielle et maîtrise des dépenses d’assurance maladie.

L’imagerie médicale en France a le potentiel pour se hisser au meilleur niveau de la compétition mondiale et pourrait être partie intégrante du plan de reconquête industrielle «dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé» lancé en septembre par le Gouvernement. Même si ce secteur se caractérise par l’absence d’équipementier français à dimension mondiale, la France a une carte à jouer grâce à la qualité de sa recherche, de sa pratique médicale, ainsi que de son dynamisme en matière d’innovation dans ce domaine.

 

Téléchargement :

Imagerie médicale du futur

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »