Accueil du portailETUDES-ET-STATISTIQUESTourismeAnalysesCompte satellite › Le compte satellite du tourisme 2005-2010

Écouter la page
 
Tourisme

Le compte satellite du tourisme 2005-2010

 

Le compte satellite du tourisme (CST) français a bénéficié de rénovations méthodologiques significatives, en phase avec les préconisations des organisations internationales concernées. Cette publication rassemble les principaux résultats pour la période 2005-2010.

 

La consommation touristique intérieure (CTI) représente 7,1 % du PIB en 2010

La CTI représente, sur la période 2005-2010, un peu plus de 7 % du PIB ; pour l’année 2010, elle s’établit à 137,6 milliards d’euros, soit 7,1 % du PIB, dont 94,2 milliards imputables à la seule consommation touristique des visiteurs français (68,5 % de la CTI et 4,9 % du PIB). Si la France capte une grande partie du tourisme (d’affaires ou de loisirs) de ses résidents, elle est également un bassin touristique récepteur de tout premier plan : pour 2010, la consommation touristique des visiteurs étrangers s’élève ainsi à 43,3 milliards d’euros, soit 31,5 % de la CTI et 2,2 % du PIB. Si l’évolution de la consommation en valeur a été largement positive sur la période 2005-2010 (+ 2,1 % en moyenne annuelle), les évolutions en volume et en prix sous-jacentes ont été nettement plus contrastées. À l’exception de l’année 2007, les prix ont, en général, davantage contribué à l’augmentation des dépenses sur la période que les volumes.

 

L’activité touristique apporte un soutien non négligeable à la consommation

Tous biens et services confondus, la CTI représente sur la période près de 10 % de la consommation finale effective des ménages. L’activité des hébergements touristiques, des agences de voyages et du transport aérien relève ainsi en quasi-totalité du tourisme (d’affaires ou de loisirs). Par ailleurs, environ 30 % des dépenses effectuées dans les restaurants et cafés ou encore 27 % des dépenses de carburants en France sont réalisées par les visiteurs (touristes et excursionnistes) français et étrangers.

 

Téléchargements :

Le compte satellite 2005-2010

Les données du compte satellite 2005-2010

 

 

 

 

 

Rénovations méthodologiques

Le compte satellite du tourisme (CST) français a bénéficié de rénovations méthodologiques significatives, en phase avec les préconisations des organisations internationales concernées (Commission de statistique des Nations unies, OMT, Eurostat et OCDE). Le CST rénové mobilise désormais l’ensemble des sources disponibles en matière de production et de consommation de biens et services touristiques. La définition de la consommation touristique intérieure (CTI), qui retrace l’ensemble des dépenses des visiteurs français et des visiteurs étrangers en voyage en France, a été revue, de façon à établir un lien logique entre ce principal agrégat du CST et le produit intérieur brut (PIB) des comptes nationaux.

 

 

Pascal Faure et les agents de la DGE vous souhaitent une bonne année 2018