Accueil du portailCONSEIL-NATIONAL-INDUSTRIEComités stratégiques de filièreChimie et Matériaux › Signature du Contrat de filière "Chimie et Matériaux"
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 
Industrie

Signature du Contrat de filière "Chimie et Matériaux"

La secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances, s’est rendue le 26 octobre 2018 dans l'entreprise BCF Life science (Morbihan) aux côtés de la ministre du Travail, et du secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, pour signer le contrat stratégique de la filière "Chimie et Matériaux" avec les représentants de cette filière industrielle.

Après une visite de l’entreprise, les industriels ont présenté le Contrat stratégique de filière, qui comporte des engagements réciproques avec l’Etat dans les domaines de la transition écologique et énergétique, des compétences et du développement plateformes industrielles.

La première priorité du contrat concerne la production de chaleur décarbonnée à des prix compétitifs. La filière chimie consomme en effet beaucoup de chaleur (qui représente jusqu’à 25 % de ses coûts) et est l’un des premiers émetteurs industriels de CO2. Le contrat lance donc une étude qui identifiera dès mars 2019 des solutions techniques et des projets pilotes en la matière.

Le contrat, qui comporte le lancement d’un "accélérateur PME" avec Bpifrance, permet dès cette année à 30 PME de la filière chimique de bénéficier d’un accompagnement intensif pour accélérer leur croissance et les aider à devenir des ETI. Le lancement d’un nouvel accélérateur PME dans le domaine de la plasturgie a également été annoncé.

Le contrat prévoit aussi le lancement d’un engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC), qui vise à mieux anticiper les besoins de la filière et à mettre en place les actions  de  formation  adaptées  pour  les  salariés,  notamment  dans  les  domaines  de  la transformation numérique et énergétique. Les autres secteurs, comme le papier ou le carton, feront également l’objet d’EDEC qui leurs sont propres et sont encore en cours de définition.

Enfin, le contrat permet d’approfondir la démarche engagée par l’Etat et les industriels concernant le développement des plateformes chimiques. La définition juridique de ces plateformes dans le projet de loi PACTE est une première étape qui permettra de mettre en place une réglementation plus adaptée aux spécificités de ces sites industriels majeurs. La filière, avec l’appui de l’Etat et de Business France, continuera de  promouvoir ces plateformes pour y attirer des investissements créateurs d’emplois.

 

Crédit photos : © Michal Chodyra / Getty images - © Yoh4nn / iStock

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »