Accueil du portailCONSEIL-NATIONAL-INDUSTRIEThématiques transversalesEmplois et compétences › Section thématique Emplois et compétences
Écouter la page
 

Section thématique Emplois et compétences

  D.R.

La section thématique Emploi et Compétences a pour objectif de favoriser l’échange entre les filières, de développer les démarches d’anticipation des évolutions des emplois et des compétences et d’adaptation des formations pour promouvoir l’emploi dans les filières. Elle a élaboré deux avis sur les besoins et les attentes de l’industrie en matière de compétences et de formation, qui ont été rendus en séance plénière du CNI le 16 octobre 2015 et le 17 mars 2017. Le développement et l’adaptation de la formation sont en effet essentiels dans une période où les transformations de l’activité économique, liées notamment à la révolution numérique, obligent à un développement continu des compétences.

 

Une approche de la formation tout au long de la vie

Aujourd’hui, les compétences n’incluent pas seulement le savoir-faire et le savoir-être mais également le savoir apprenant, ce qui amène à construire des passerelles entre la formation initiale et la formation continue pour laisser place à une formation tout au long de la vie, qui deviendrait la norme. Cette approche de la formation doit être pensée comme un investissement permettant un développement continu des compétences.

Le nouveau défi qui attend les entreprises dans cette approche de formation tout au long de la vie ne pourra être relevé que grâce à l’accompagnement des PME/TPE qui n’ont pas les moyens d’investir dans la formation comme les grands groupes. La mutualisation entre grands groupes et PME/TPE doit être favorisée et soutenue par les comités stratégiques de filière.

La transmission des savoirs, savoir-faire : une priorité

Dans un contexte de départs massifs à la retraite et de mobilités professionnelles, les entreprises perdent des compétences cœur de métier, acquises grâce à l’expérience.

L’entreprise doit donc anticiper ces départs, ce que permet la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) : les compétences critiques peuvent être identifiées, préservées grâce à la mise en place d’un transfert des compétences. Pour cela, les PME/TPE devront être sensibilisées à la démarche de transmission des compétences qui assurera la pérennité de leur savoir-faire.

La formation en alternance peut être un atout pour la transmission des savoirs. Mais une alternance réussie passe également par la valorisation du tutorat. La mission des tuteurs est exigeante et ils ont besoin d’être formés et valorisés.

Une nécessaire coopération entre tous les acteurs pour penser autrement la formation

L’obsolescence rapide des compétences contraint les acteurs à penser la formation autrement, à adapter le dispositif formation à un environnement numérique. Les filières industrielles, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur devront échanger davantage pour coconstruire ensemble les compétences de demain car l’industrie du futur nécessitera une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée.

Cette période de transition numérique doit laisser place à l’expérimentation, voire à différents types d’expériences d’apprentissage : MOOCS, entreprise apprenante, usine-école, formation sur mesure grâce au big data. Les campus des métiers et des qualifications (CMQ) sont aussi des démarches utiles à mettre en place pour faciliter cette période de transition. Fondés sur la mise en réseau, les 77 CMQ – à ce jour – sont des dispositifs partenariaux, ouverts, qui proposent des parcours articulant formation initiale et formation continue, ainsi que des diplômes et modules ou formations complémentaires.

Les entreprises ont souvent besoin de réponse immédiate concernant les nouvelles compétences : les certifications de qualification professionnelle (CQP) ou les certifications de qualification professionnelle interbranches (CQPI) sont des outils facilement mobilisables. Ils peuvent compléter une offre de formation initiale et stimuler les synergies entre les branches professionnelles et les comités stratégiques de filière.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mot du président


Marylise LEON, secrétaire nationale CFDT,
Arnaud CHOUTEAU, directeur emploi formation au Leem

 

 

 

 

Contacts


Gisele ANKI-ZUCCARELLO
gisele.anki-zuccarello[at]finances.gouv.fr

 

Publication


Avis sur la formation initiale

Avis sur la formation continue et professionnelle