Écouter la page
 

Rapport annuel 2013 - 14/03/2014

 

Lieu privilégié de la construction d’une vision partagée entre les industriels, les organisations syndicales et l’État sur les politiques de filière à mettre en œuvre, le Conseil national de l’industrie a remis son rapport annuel 2013 au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le 13 mars 2014.
À travers ce rapport, le CNI dresse un bilan de la situation de l’industrie en France et propose cinq axes prioritaires pour les politiques publiques en faveur de l’industrie, rend compte des actions menées par les comités stratégiques de filière et les sections thématiques en 2013 et présente les sept priorités d’actions transversales qu’il conduira en 2014.

 

« Le Conseil national de l’industrie,
acteur de la transformation de l’industrie française »

 

Situation de l’industrie : une amélioration fin 2013 à consolider

Malgré l’évolution positive de certains indicateurs, la reprise industrielle n’est pas encore établie en France. Toutefois, l’industrie est désormais au centre des préoccupations des pouvoirs publics français. Un renouveau de la politique industrielle est à l’œuvre, avec la politique de filières, dont le CNI et les comités stratégiques de filière sont des acteurs majeurs, et les 34 plans de la Nouvelle France industrielle.

 

Le CNI identifie cinq axes prioritaires pour les politiques publiques menées en faveur de l’industrie :

  • la compétitivité du coût de l’énergie et le choix d’une politique de transition énergétique porteuse de performances et d’opportunités pour l’industrie, de créations d’emplois en France ;
  • la réalisation des réformes structurelles propres à créer un cadre favorable à l’entreprise et à la création d’emplois industriels en France ;
  • l’accélération de la simplification de la réglementation ;
  • l’adaptation de l’offre de formation aux besoins de l’industrie ;
  • l’impulsion, dans toutes les politiques des instances européennes, d’une prise en compte en premier rang des enjeux industriels.

 

Mise en œuvre des politiques de filière : 12 contrats de filière en cours de déploiement pour 275 actions

Le CNI réunit les forces productives pour définir et déployer, par l’action collective, des actions de transformation et de renforcement du tissu productif français. Douze contrats de filière sont en cours de déploiement et rassemblent 275 actions : 24 % concernent le développement de la filière, 15 % l’amélioration de la performance opérationnelle des entreprises, notamment des PME, 13 % le développement à l’export et à l’international, 13 % le soutien à l’innovation, 11% les relations entre grands groupes et PME, 16 % l’emploi et les compétences, 8% l’accès au financement.

À fin décembre 2013, 10 % des actions ont été réalisées, 45 % sont en cours, 42 % seront lancées en 2014.

 

Les sept priorités d’actions transversales du CNI en 2014

Elles porteront sur :

  1. l’emploi et les compétences
  2. la simplification de la réglementation
  3. le déploiement d’une articulation des CSF nationaux avec des comités stratégiques de filière en région
  4. l’identification de mesures améliorant le financement de l’investissement productif
  5. l’accompagnement des 34 plans de la Nouvelle France industrielle
  6. l’élaboration par les CSF de plans d’actions volontaires portant sur l’économie circulaire
  7. la recommandation de mesures propres à accroître l’achat public innovant dans les différentes filières

 

Dans son rôle d’éclairage de pouvoirs publics sur les politiques impactant l’industrie, le CNI a également rendu en 2013, avec une convergence de points de vue entre ses parties prenantes entreprises industrielles et organisations syndicales, un avis sur la transition énergétique et plus récemment un avis sur la prise en compte des enjeux industriels dans les politiques européennes. Il a élaboré des recommandations sur les aides publiques à l’industrie.

 

 

 

 

Téléchargements

Télécharger le rapport

 

 

 

Plus d'infos


Le vice-président du CNI, Jean-François DEHECQ, a remis le rapport annuel 2013 du CNI au Premier ministre, Jean-Marc AYRAULT, en présence du ministre du Redressement productif, Arnaud MONTEBOURG, de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève FIORASO, et du ministre délégué auprès du ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, chargé de l'Agroalimentaire, Guillaume GAROT, lors de la réunion plénière du 13 mars 2014.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »