Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 
Industrie - Numérique

La filière Infrastructures du numérique

Les priorités du CSF

Les usages permis par le numérique et les transformations associées – objets du CNI numérique – nécessitent la mise à disposition préalable, sur l’ensemble du territoire, d’infrastructures numériques à la hauteur des enjeux associés, y compris sur le plan régalien et de la souveraineté.

L’enjeu actuel est le déploiement du THD fixe et mobile, qui constitue le plus grand chantier d’infrastructure pour les 15 ans à venir. Les défis majeurs pour demain en matière d’infrastructure numérique, au-delà du nécessaire soutien à l’innovation notamment dans sa dimension règlementaire, sont ceux de la mise en œuvre de la 5G et de l’Internet des Objets (IOT) combiné à l’intégration d’intelligence dans les réseaux (smart). L’Internet des Objets (IOT), dans ses différents aspects (notamment territoires intelligents, voitures connectées, e-santé, e-agriculture), est un domaine susceptible d’apporter des bénéfices significatifs à la société dans son ensemble. Enfin, à côté de la 5G et de l’IOT, un autre défi majeur concerne la question de la confiance à accorder à une infrastructure numérique.

La filière des infrastructures numériques est constituée d’une chaîne de valeur industrielle complète, dont les acteurs sont particulièrement représentés en France et qu’il convient de rassembler et de structurer. Les enjeux sont nombreux, et la filière est prête à se mobiliser pour mieux relever, avec le soutien de l’État, les défis en termes d’emploi, de confiance, d’innovation et d’export. La création d’un CSF Infrastructures numériques prend ainsi tout son sens. Il permettra par exemple de mettre en place :

  • Une plateforme d’expérimentation 5G en réseaux multi-sites et multi-opérateurs, ouverte notamment aux PME (fablab de la 5G) ;
  • Une offre française à l’export appuyée par une marque ombrelle ;
  • Un référentiel harmonisé des métiers et des passerelles vers les métiers de la 5G et des territoires intelligents.

 

Crédits photos : © Ipopba- iStock

 

 


Le président


Didier Casas
Président de la FFT, directeur général adjoint de Bouygues Telecom

Le vice-Président


Jacques de Heere
PDG d’Acome

 

Chiffres clés

13 000 entreprises

280 000 salariés en France

Chiffre d’affaires : 52 Mds €

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »