Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 
Industrie - Numérique

La filière industries de sécurité

Les priorités du CSF

Dans un contexte de menaces croissantes et diversifiées, tant physiques que dans l’environnement numérique, le développement des industries de sécurité répond au double enjeu (1) de protection des entreprises, des citoyens et de la résilience de la Nation et (2) économique, la filière des industries de sécurité représentant aujourd’hui 130 000 emplois pour un chiffre d’affaires de 25 Md€ avec une croissance moyenne de 6% par an.

La filière couvre un périmètre technologique large afin de répondre aux enjeux de sécurité dans toutes ses dimensions : cybersécurité, protection des infrastructures et des réseaux, sécurité du transport, secours aux personnes, lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, sécurité urbaine (safe city), et gestion de crise. Trois grands segments de solutions technologiques sont ainsi couverts :

  • Produits et solutions de sécurité physique ; 
  • Produits électroniques et numériques ;
  • Produits et solutions de cybersécurité.

La filière, auparavant structurée dans le cadre du Comité de Filière des Industries de Sécurité (CoFIS) mis en place par le Premier Ministre en 2013, intègre ainsi le Conseil National de l’Industrie afin de mieux contribuer aux défis en matière de sécurité qui se posent à l’ensemble des filières industrielles, par exemple s’agissant de la cybersécurité des objets connectés et des futurs territoires intelligents, domaines dans lesquels la France doit parvenir à se positionner comme un leader mondial.

Dans un monde où les menaces évoluent constamment et sont par nature protéiformes, la filière permettra d’assurer un dialogue resserré entre les utilisateurs publics et privés et l’offre industrielle. Au sein d’une filière d’innovation et d’excellence, la recherche et la technologie constitueront un axe majeur du CSF afin de saisir les opportunités des domaines porteurs de rupture technologique et d’usages comme l’identité numérique, le big data et l’IA. La filière s’attachera au développement de solutions souveraines au plan national ou européen sur des domaines clefs déjà identifiés, notamment en matière de cybersécurité. Elle continuera de mettre en place des démonstrateurs et des plateformes seront déployées sur des thématiques telles que la safe city, la protection des sites sensibles, ou la sécurité de l’industrie du futur.

Le CSF Industries de sécurité permettra enfin, dans la perspective des JO 2024 à Paris, de fédérer l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur afin de démontrer en conditions réelles des solutions industrielles françaises de sécurité intégrées, de les promouvoir à l’export et de faire progresser le cadre d’emploi des technologies de sécurité.  Il permettra également de coordonner l’action des services de l’Etat et des industriels pour assurer le succès des offres françaises à l’export et établir à l’international une marque France puissante dans le domaine de la sécurité.

 

Crédits photos : © Alengo / iStock - © Artolympic / iStock

 

 


Le président


Marc Darmon
 

 

Chiffres clés

Plus de 4000 entreprises

130 000 salariés en France

Chiffre d’affaires : 25 Mds €

Chiffres d’affaires à l’export : 13 Mds

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »