Accueil du portailCONSEIL-NATIONAL-INDUSTRIEComités stratégiques de filièreBiens de consommation › La filière Industries de biens de consommation
Écouter la page
 

La filière Industries de biens de consommation

D.R.

Les industries de biens de consommation correspondent à un périmètre large et diversifié de 61 branches d’activité regroupant les équipements de la personne, l’équipement de la maison, les produits de loisirs et les emballages. Les entreprises du secteur, au nombre de 46 000, représentent un chiffre d’affaires cumulé de 89 milliards d'euros en 2015. Avant tout des TPE pour plus de 30 % d’entre elles, elles emploient  370 000 personnes à temps plein.

Secteur d’industries créatives disposant d’atouts bien identifiés, tirés de la culture, de l’histoire économique et de la structure industrielle de la France, il est caractérisé par la présence de nombreuses industries de main-d’œuvre, confrontées à la concurrence des pays à bas salaires. Parallèlement, la plupart de ces secteurs sont concernés par de nombreuses réglementations, environnementales et sanitaires en particulier.

Création, innovation, et développement à l'international sont des facteurs de croissance sur lesquels les entreprises françaises des biens de consommation, et spécialement, les marques s’appuient de manière croissante pour augmenter leurs parts de marché voire, pour certaines d’entre elles, acquérir une position dominante sur ces marchés internationaux.

 

Caractéristiques et enjeux de la filière

Les entreprises de la filière disposent d’atouts bien identifiés, tirés de la culture, de l’histoire économique et de la structure industrielle de la France (qualité, savoir-faire, notoriété). S’il ne s’agit pas d’une filière homogène (les marchés comme les circuits d’approvisionnement sont séparés), ces industries ont comme point commun de produire des biens destinés au marché grand public, souvent distribués à travers des réseaux indépendants des fabricants.

Les industries des biens de consommation souffrent souvent de relations déséquilibrées avec la distribution et les donneurs d’ordres en général. Enfin, la plupart des secteurs relevant des industries des biens de consommation sont concernés par de nombreuses réglementations, environnementales et sanitaires notamment.

Signé le 23 mai 2013, le contrat de filière a identifié quatre enjeux majeurs :

  • Anticiper les attentes des clients ;
  • S’appuyer sur l’innovation et le design, et miser sur les objets connectés ;
  • Mieux produire en France ;
  • Mieux consommer, grâce au « Fabriqué en France ».

 

Avancement des travaux

Sur les dix-neuf actions lancées suite à la signature du contrat, un certain nombre a abouti :

  • un appel à projets sur les savoir-faire emblématiques du Fabriqué en France ;
  • la publication des textes sur les indications géographiques pour les produits non alimentaires ;
  • l’accompagnement des entreprises au design, notamment dans l’installation de designers en résidences dans certains pôles de compétitivité ;
  • l’élaboration et l’actualisation périodique du guide du Fabriqué en France à destination des producteurs et des distributeurs.

 

 

Le mot du vice-président

 

 

Stéphane LAFLECHE, directeur général industrie du groupe SEB

 

 

 

 

 

"J’assure depuis début 2016 la vice-présidence du CSF, avec un bureau en partie renouvelé qui assure le bon équilibre entre des présidents de fédération et des chefs d’entreprise.

Nous avons d’abord tenté de bien comprendre l’ensemble des organismes qui soutiennent le développement de l’industrie en France.

C’est ainsi que nous avons reçu successivement l’Alliance pour l’industrie du futur, le Commissariat général à l’investissement et Bpifrance. Cela nous a permis de bien comprendre les possibilités d’aide et la façon de contacter ces organismes dans les régions et les départements.

En parallèle, nous avons défini deux groupes de travail : l’un sur l’économie circulaire qui devrait bientôt aboutir à des propositions que nous présenterons au 1er semestre 2017 ; l’autre sur les conditions de maintien de l’industrie en France avec des aides publiques mais aussi en partageant des méthodes menant à l’excellence industrielle. C’est ce dernier sujet que nous élargirons en 2017, d’une manière très concrète en visitant des sites industriels.

Donc cap sur 2017 avec beaucoup d’enthousiasme."

Plus d'infos

 

Le contrat de filière

 

 

 

Contacts

 

Sandrine Jaumier (DGE)
sandrine.jaumier[at]finances.gouv.fr

Liens externes

Fabriqué en France : le guide du marquage d'originie à l'attention des consommateurs

Fabriqué en France : le guide du marquage d'originie à l'attention des producteurs et distributeurs (Edition 2015)