Écouter la page
 

La filière Alimentaire

D.R.

La filière alimentaire regroupe les entreprises allant de l’amont agricole à la distribution, en passant par le commerce de détail et l’artisanat alimentaire, les entreprises de négoce, les coopératives agricoles et agroalimentaires, la restauration collective et les industries alimentaires y compris les entreprises et acteurs de l‘agriculture biologique. Le cœur de filière est constitué des entreprises de transformation alimentaire (coopératives, industries, artisanat).

Contexte et enjeux de la filière

Les industries agroalimentaires constituent le premier secteur industriel français en termes de chiffre d’affaires et d’emplois et contribuent sensiblement à la réduction du déficit commercial français. Composées majoritairement de petites entreprises situées à proximité des lieux de production agricole, elles contribuent à la vitalité des territoires. La filière compte également de grandes entreprises ou groupes coopératifs dont certains sont des leaders mondiaux, notamment dans les domaines des produits laitiers ou des vins et spiritueux.

Cependant, le développement de la filière est freiné par :

  • une structuration de la filière en forme de pyramide conférant un certain pouvoir de marché aux clients (essentiellement la grande distribution française) par rapport aux fournisseurs, qui entraîne une compression des marges ;
  • des performances à l’export restant concentrées sur quelques opérateurs et certains produits (vins et spiritueux en particulier) ;
  • des dépenses en recherche et développement relativement faibles par rapport aux autres secteurs ;
  • une image dépréciée par les crises qui joue à la fois sur l’attractivité des métiers de l’agroalimentaire, et sur la confiance du consommateur dans les produits transformés.

 

C’est dans ce contexte que les acteurs se sont mobilisés avec l’objectif d’identifier les axes stratégiques permettant de répondre à l’exigence du renforcement du socle productif français et d’identifier des engagements réciproques entre les entreprises, les représentants des salariés et les pouvoirs publics. Ces engagements ont été formalisés lors de la signature d’un contrat de filière ambitieux, le 19 juin 2013, aujourd’hui porté par Jean-Philippe GIRARD, président de l’ANIA, vice-président du comité stratégique de la filière depuis le 1er juillet 2013.

 

Les cinq thématiques structurantes pour la filière alimentaire

  • L’emploi :

Consolider et créer des emplois, améliorer l’attractivité de la filière ;

  • Le défi vert :

Associer compétitivité économique, performance écologique et énergétique ;

  • Le financement et l’innovation :

Stimuler les investissements et l’innovation pour moderniser la filière et renforcer sa compétitivité ;

  • L’export :

Développer un accompagnement personnalisé des entreprises alimentaires à l’export;

  • Les relations au sein de la filière :

Améliorer et fluidifier les relations au sein de la filière, y compris commerciales, et créer davantage de valeur ajoutée.

Des réalisations concrètes pour la filière

En 2016, plusieurs chantiers ont abouti :

  • Innovation : mise en place et déploiement de la solution alimentation intelligente qui vise à faire émerger une industrie alimentaire de demain compétitive et responsable ;
  • Emploi : renouvellement de la charte emploi qui crée des conditions favorables à l’emploi dans la filière et du programme d’attractivité des métiers de la filière : www.alimetiers.com
  • Export : lancement d’une charte « Réussir ensemble à l’international » qui permet aux PME d’être accompagnées sur un nouveau marché par des entreprises d’expérience ;
  • Développement durable : création d’un référentiel d’autoévaluation de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) pour soutenir les entreprises alimentaires dans leur démarche durable.

 

 


Le mot du président

D.R

Jean-Philippe GIRARD

Président de l’Association Nationale des Industries Agroalimentaires

« Notre filière accompagne les consommateurs au quotidien. Nos savoir-faire et nos produits sont reconnus. Les attentes des consommateurs en France, en Europe et dans le monde évoluent aussi très vite. Les entreprises de notre filière doivent donc évoluer, innover, se moderniser, se renforcer pour leur permettre de répondre au mieux aux nouvelles aspirations et de faire face à la concurrence internationale. Je suis fier de piloter ce programme multiacteur qui contribue à une alimentation plus sûre, plus saine, plus durable et plus exportable au bénéfice de nos entreprises de toute taille, de tout métier, de toute région et de nos concitoyens.

Nous poursuivrons nos efforts en 2017 pour répondre à nos trois ambitions : nourrir nos filières, nos terroirs et nos territoires ; nourrir et servir les consommateurs de France, d’Europe et du monde ; nourrir et faire rayonner l’image et les savoir-faire de nos entreprises. »

Contacts

Catherine CHAPALAIN (ANIA)
cchapalain[at]ania.net

Stéphane DAHMANI (ANIA)
Sdahmani[at]ania.net

Françoise GORGA (ANIA)
Fgorga[at]ania.net

Marie-Hélène JOUIN-MOULINE (DGE)
marie-helene.jouin-mouline[at]finances.gouv.fr

Serge LHERMITTE (MAAF)
serge.lhermitte[at]agriculture.gouv.fr

Cyrille CARAYON (MAAF)
cyrille.carayon[at]agriculture.gouv.fr

 

Téléchargements

 

Télécharger le contrat de filière

 

Liens externes

 

Connaissez-vous La page Facebook de la Semaine de l'Industrie ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »