Écouter la page
 

Tourisme

Le tourisme est un facteur de résilience pour le commerce en centre-ville (Insee, 2016) autant qu'un levier potentiel pour sa revitalisation. Les élus locaux peuvent définir une politique touristique s'appuyant à la fois sur les spécificités de leur territoire, en particulier le patrimoine historique, matériel ou immatériel (spécialités locales, personnages historiques, artistes ou créateurs originaires du centre-ville ou y ayant vécu etc.), ainsi que sur les professionnels du tourisme, de la culture et des loisirs.

Le tourisme est une compétence partagée, ce qui permet à tous les échelons de collectivité d'intervenir. Toutefois, une coordination sur un même territoire des différentes collectivités parait souhaitable.

 

Offices de tourisme

Les offices de tourisme jouent un rôle important dans l’attractivité d’un territoire pour son tourisme et, plus généralement, pour son image. Ils peuvent accomplir une multitude d’activités : accueil, orientation, gestion d’événement, exploitation d’équipement etc.

La qualité de son site Internet permet de distinguer le coeur de ville. Par exemple, le site de l'Office de tourisme de Colmar est accessible en plusieurs langues étrangères (anglais, allemand), met en valeur par plusieurs medias (vidéos dans les rues et par drone, photographies, logos et labels, événements etc.) le centre-ville et communique sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Youtube etc.).

L'office de tourisme peut être créé sous différentes formes, notamment associative. Toutefois, plusieurs offices ont évolué vers la forme de la Société publique locale pour mener une politique touristique à l'échelle d'un territoire plus vaste dans le cadre d'une coopération entre EPCI. C'est le par exemple à Saumur, à Rennes etc.

Le tourisme est un important levier de revitalisation pour les acteurs économiques, comme en témoigne une démarche à Evreux.

La Fédération Nationale des Offices de Tourisme représente ces entités et leurs intérêts auprès des pouvoirs publics nationaux et promeut leur rôle auprès des élus locaux. Elle apporte également une assistance à ses adhérents et publie des documents d'actualité.

Contacter la Fédération Nationale des Offices de Tourisme.

  Haut de page

Définir un parcours de centre-ville

De très nombreuses communes définissent un ou plusieurs parcours de centre-ville pour les touristes et autres visiteurs. Ce travail s'opère souvent en collaboration avec l'office de tourisme, les acteurs du centre-ville, les professionnels du tourisme etc. C'est un moyen de structurer la visite, en indiquant une durée moyenne, des activités (référencement de commerces, cafés, restaurants, monuments etc.) ou détails architecturaux à ne pas manquer.

Ce parcours peut être axé sur une thématique, par exemple la meulière à la Ferté-sous-Jouarre. Il peut prévoir des jeux, tels que des enquêtes à résoudre en interrogeant des acteurs volontaires du centre-ville (commerçants, musée etc.).

Des adaptations peuvent être réalisées en fonction des caractéristiques des publics (familles avec enfants selon différents âges, personnes en situation de handicap, personnes âgées etc.) et de leurs goûts (culture, gastronomie, sportifs etc.).

Ces parcours peuvent faire l'objet d'un support numérique et/ou de brochures dans les offices de tourisme. Leur traduction en plusieurs langues est souhaitable pour profiter ou attirer des touristes non francophones.

Exemples de parcours de centre-ville

  • Issoire
  • Jouy-en-Josas, pour de jeunes enfants
  • Albi, trois circuits piétons
  • Le Mans, une large gamme de circuits
  • Troyes : des énigmes (sous forme d'applications smartphones) pour découvrir le territoire, des jeux rallyes pour les enfants, des chasses au trésor, des jeux de piste
  • Rodez
  • Besançon, des balades sonores
  • Laval, Ville d'Art et d'Histoire : guide du visiteur
  • A Epernay, l'application Click'n Visit, pour objets connectés, permet de localiser les établissements culturels, commerciaux etc. et de créer son propre itinéraire, tandis que l'application Click'n Shop donne accès à une description des commerces, de leurs actualités et leurs coordonnées pour les contacter.

   Haut de page

 Accessibilité et sécurité

L'accessibilité dépasse le seul cadre du tourisme car il constitue un impératif pour tous les acteurs du centre-ville afin que les usagers puissent s'y déplacer en tout confort et sécurité.

Certaines villes manifestent une attention particulière à l'égard des personnes en situation de handicap. Ainsi, à Chartres, l'Office de tourisme réserve des fauteuils roulants pour des personnes à mobilité réduite. La société de transports urbain a conçu des moyens de transport adaptés et mis en place un minibus pouvant emmener, sur réservation, les personnes à mobilité réduite dans les communes de l'agglomération de Chartres.

Pour affirmer sa prise en compte de l'impératif d'accessibilité vis-à-vis de personnes en situation de handicap, tout établissement professionnel du tourisme (restaurant, hôtel, musée, théâtre, commerce, office de tourisme etc.) peut candidater à l'obtention de la marque d'Etat Tourisme & Handicap, en respectant un cahier des charges (voir comment obtenir la marque).

En outre, des territoires peuvent candidater à la marque Destination pour tous pour signaler la qualité de l'accessibilité des équipements, des activités et du cadre de vie en direction de certains handicaps (voir comment obtenir la marque). Les villes de Bordeaux, Amiens et Balaruc-les-Bains ont ainsi été distinguées.

Les élus et professionnels du tourisme devraient également veiller à la sécurité des touristes, en particulier dans le coeur de ville. Ils peuvent s'inspirer des exemples et recommandations de la publication Sécurité et Tourisme : politiques locales concertées (2015), issue d'un travail entre des villes européennes.

Une attention accrue devrait être portée aux touristes étrangers. Des traductions de brochure, de signalétique, de site Internet etc. facilitent leur venue et leur expérience dans le coeur de ville.
Atout France, agence nationale pour le développement du tourisme, organise des cours en ligne (MOOCs) pour mieux connaitre et répondre aux pratiques et attentes de touristes étrangers selon leur nationalité. L'Agence diffuse également des études pour savoir comment bien accueillir des touristes chinois, indiens etc. Atout France conduit également la stratégie Tourisme en ville à travers un Cluster composé de 27 offices de tourisme en vue d'améliorer la visibilité touristique des villes françaises.

Voir des publications d'Atout France

  Haut de page

Patrimoine et équipement dans le centre-ville



La politique patrimoniale du coeur de ville vise à protéger, entretenir et valoriser l'ensemble de ses héritages matériels et immatériels.

Elle nécessite la réalisation et l'actualisation d'un inventaire complet et cartographié (pouvant servir, par exemple, à définir ultérieurement un parcours de centre-ville).

  Afin de protéger un bien immobilier, il peut être envisagé de recourir à la procédure de classement au titre des monuments historiques ou à celle d'inscription. Ces procédures permettent une reconnaissance officielle de l'intérêt du bien, d'obtenir le cas échéant des subventions pour son entretien ou encore de bénéficier, sous certaines conditions, d'avantages fiscaux. La demande d'inscription ou de classement doit être adressée à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) du territoire du bien. Cette demande peut émaner du propriétaire, de l'affectataire, d'un tiers intéressé (collectivité, association etc.), des services de l'Etat (Ministère de la Culture et préfectures).

Les objets mobiliers (tapisserie, orfèvrerie, vitrail, peinture, objet religieux, instrument de musique etc.) peuvent également faire l'objet d'une protection.
Base Mérimée : immeubles protégés au titre des Monuments historiques
Travaux sur un monument historique ou aux abords d'un monument historique


Outre la sauvegarde du patrimoine ancien, le coeur de ville peut accueillir la modernisation ou la construction de nouveaux équipements améliorant l'offre touristique et culturelle, comme des multiplexes ou des parcs d'exposition par exemple.
La Caisse des dépôts peut accompagner leur financement en fonds propres et quasi fonds propres.


La Fondation du Patrimoine peut accompagner des collectivités territoriales, des entreprises, des associations ou encore des particuliers dans leurs démarches de sauvegarde et de mise en valeur de leur patrimoine matériel (artistique, artisanal ou commercial, militaire, religieux etc.) notamment en centre-ville.
Pour les acteurs de la maitrise d'ouvrage public, la Fondation mobilise le financement participatif ou encore de grands mécénes, tant sur le patrimoine protégé que non protégé. Les dons font l'objet d'une défiscalisation via un rescrit fiscal (impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, impôt sur la fortune).

Pour les propriétaires privés, la Fondation peut accorder un label ouvrant la voie à la défiscalisation (impôt sur le revenu) des travaux de restauration extérieure.
La Fondation dispose de délégations régionales et départementales, assurant une grande réactivité face aux demandes.
Contacter la Fondation du Patrimoine.
Foire Aux Questions.


L'association Sites & cités remarquables de France rassemble des villes ayant obtenu le label Villes et Pays d'Art et d'Histoire ou un Site Patrimonial Remarquable.
Ces communes valorisent le patrimoine architectural du XIXe siècle à nos jours ainsi que le paysage environnant.
L'association constitue également une plateforme pour discuter des enjeux contemporains du patrimoine et échanger de bonnes pratiques. Elle assure des missions de veille à travers de nombreuses publications, mais aussi de conseil et de soutien aux collectivités.
Paroles d’élus, les Villes et Pays d’art et d’histoire
Paroles d’élus, les secteurs sauvegardés
Comment adhérer à l'association ?

Exemples de stratégies patrimoniales

  • Boulogne-Billancourt
  • Angers, Ville d'Art et d'Histoire
  • Laval, Ville d'Art et d'Histoire, dispose d'un site Internet dédié à la présentation de son patrimoine, mais également d'une plateforme numérique permettant d'accéder aux documents historiques et fonds de la ville (archives, inventaire, bibliothèque, gravures de musée etc.).
  • La Roche-sur-Yon et son patrimoine napoléonien
  • A Rouen, l'Historial Jeanne d'Arc a été ouvert en 2015 dans les locaux de l'Archevêché, dans l'hypercentre. L'espace est aménagé à l'aide de technologies modernes insérées dans le cadre historique du lieu. Il est financé et géré par la Métropole de Rouen. Une collaboration avec l'Institut National de l'Audiovisuel (INA) a donné lieu à la création d'un portail rassemblant de nombreuses vidéos relatives à Jeanne d'Arc.
    Le coût d'aménagement de l'Historial est estimé à 10.6 millions d'euros.
  • Vence : développer les liens entre tourisme et commerce, en s'appuyant en particulier sur le coeur historique de la ville, par exemple par la mise en correspondance des circuits commerciaux et touristiques dans le centre-ville.
  • Le développement du tourisme de mémoire constitue une opportunité pour le dynamisme culturel, social et économique d'un territoire, en particulier dans le centre-ville.
    Colloque (2015) : Le tourisme de mémoire, un atout pour les collectivités ? Voir notamment les vidéos sur le rôle des collectivités territoriales.
    Des projets numériques innovants ont été récompensés en matière de tourisme de mémoire.

Valoriser le patrimoine immatériel

L'Agence du Patrimoine Immatériel de l'Etat (APIE) peut vous accompagner dans vos stratégies de valorisation du patrimoine immatériel.

  Haut de page

Attractivité touristique du centre-ville

L'attractivité touristique du centre-ville s'inscrit dans une stratégie plus générale d'attractivité (marketing territorial) visant à attirer les flux de personnes, de marchandises, d'investissements, de communication etc.

Il s'agit pour le coeur de ville de se distinguer de tout autre, en valorisant ses atouts spécifiques, patrimoniaux en particulier, mais également le cadre de vie, l'accessibilité pour tous publics (personnes en situation de handicap, étrangers etc.), la diversité du coeur de ville pour tous les goûts etc. La stratégie d'attractivité touristique peut être déclinée sur différents supports : brochures, sites officiels, réseaux sociaux, blogs etc.


Il existe de nombreuses techniques pour améliorer la visibilité du coeur de ville. L'obtention d'un label, d'une marque (par exemple, la marque Val de Loire), d'une appellation ou la participation à un réseau permet aux villes de faire reconnaitre et certifier la qualité de leurs démarches entreprises.


Le label des Villes et Villages fleuris récompense la gestion des espaces naturels pour assurer la qualité de vie des habitants et des touristes.


Les communes peuvent être qualifiées de commune touristique ou de station classée, par arrêté préfectoral, pour distinguer une stratégie portant sur la diversité des hébergements, l'animation touristique, l'accessibilité, l'environnement.
Voir le guide méthodologique relatif à la procédure de classement.


La marque Destination pour tous récompense les territoires présentant une forte accessibilité aux personnes en situation de handicaps.


Les plus beaux détours de France sont des villes entre 2000 et 20.000 habitants, rassemblées dans un réseau, respectant un cahier des charges régulièrement évalué en matière de patrimoine, d'identité, d'accueil etc.
Contacter le réseau.


Voir aussi le label des Villes et Pays d'Art et d'Histoire.

Attirer un bloggueur de renommée nationale ou internationale est au autre moyen de faire connaitre le centre-ville à une large audience.

Le captage de vidéos par drone a connu un certain engouement ces dernières années, mettant en valeur des centres-villes comme Quimper, Avignon, Tours, Reims, Le Havre, etc. Elles permettent de valoriser le patrimoine historique, l'offre culturelle et commerciale, les espaces publics etc.


Le marketing territorial peut également comporter une dimension touristique.

  • Intégrer le numérique dans les stratégies touristiques (Caisse des dépôts, 2017) :
    La numérisation de l'organisation du tourisme constitue une opportunité pour renforcer la visibilité l'attractivité du territoire ou encore accroitre les retombées économiques des flux touristiques.
    Par exemple, des bornes interactives ont été installées dans le centre-ville de Dax, permettant aux utilisateurs de visualiser et géolocaliser l'offre commerciale et culturelle.

 

 

Portail sur le tourisme

La Direction Générale des Entreprises gère un portail sur le tourisme à travers ses acteurs, les modes d'hébergement, ses métiers, le numérique, les types de destinations, les dispositifs de soutien au tourisme etc.

  • Le rapport Tourisme et Commerce contient de nombreuses recommandations à l'attention des acteurs de terrain publics et privés pour développer les liens et les gains de ces deux activités.
  • Le M-tourisme désigne l'usage des technologies mobiles dans le secteur du tourisme. Les acteurs du tourisme, publics ou privés, devraient créer une offre adaptée à ces usages, distincts de l'Internet fixe. Un Guide pratique se propose de les aider dans la définition d'une stratégie et la création des outils adaptés.

 

Les CCI

Le réseau des CCI appuit, soutient et accompagne les professionnels du tourisme en France, pour développer leur activité (repérer les tendances, profiter du numérique etc.), augmenter les compétences du personnel, améliorer l'accueil des touristes, respecter la réglementation etc.

 

Mécénat

Les collectivités peuvent profiter du mécénat pour financer leur projet, comme le montre à travers de nombreux exemples l'étude Les collectivités à l'heure du mécénat (Régions de France, Ernst and Young, 2016).

 

Taxe de séjour

Un Guide pratique de la taxe de séjour a été actualisé en 2016. Son produit est affecté à des actions en faveur du développement touristique du territoire.

 

Evénements

  • Villes de France et la Caisse des dépôts ont organisé en 2010 un colloque montrant comment le tourisme peut être un levier de développement des villes moyennes.

 

Coopération décentralisée

Dans le cadre de la coopération décentralisée, les collectivités françaises peuvent conclure des accords avec des collectivités étrangères en vue de densifier leurs relations sur certaines thématiques, comme la promotion du tourisme. Par exemple, Orléans, Ville d'Art et d'Histoire, a conclu un accord (voir pages 3 et 36) avec une ville chinoise pour profiter de la croissance rapide du tourisme chinois.

 

Ils vous accompagnent

  • Il existe de nombreux cabinets d'étude et de conseil, pouvant accompagner les acteurs publics (collectivités, chambres consulaires, office de tourisme etc.) ou privés (promoteurs, restaurateurs, hébergeurs etc.) dans la réalisation d'un diagnostic du tourisme (notamment en centre-ville), d'une stratégie de développement et de sa mise en oeuvre.
  • Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques (ANETT)

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »