Accueil du portailCNS › Témoignage de Gérard Pinot, Directeur Associé de Génie des Lieux
Écouter la page
 

Témoignage de Gérard Pinot, Directeur Associé de Génie des Lieux

Quelles sont vos activités en France dans le domaine des services aux collectivités ? Avez-vous des projets de développement à l’International ?

Nos prestations dans le domaine des services aux collectivités sont dans le secteur de la programmation et l’organisation des espaces tertiaires des administrations, départements, et grandes villes.

Nous envisageons actuellement un développement à l’international dans le cadre de notre filiale Génie système qui développe des logiciels métier sur la visualisions 3D en temps réel tel que le logiciel Spacio ou bien encore le produit connexia de gestion des espaces et des activités tertiaires pour les sites de taille importante

 

Comment jugez-vous la gestion des services publics locaux en France ?

Je peux juger la gestion des services publics à travers une de ses missions que je connais bien : le métier de maître d’ouvrage. Cela à travers ma pratique professionnelle et mes responsabilités syndicales de président du syndicat CINOV-SYPAA (syndicat des programmistes en architecture et en aménagement).

Je constate, depuis les lois de décentralisation, deux grandes évolutions qui ont un fort impact sur les prestations intellectuelles d’assistance à maîtrise d’ouvrage et de maîtrise d’œuvre.

 

D’une part, un développement important du nombre de maître d’ouvrage avec en conséquence une large majorité de maîtrises d’ouvrage non qualifiées avec une forte implication des politiques locaux dans la maîtrise d’ouvrage, ce qui peut rendre confus le processus de décision.

D’autre part, je constate une difficulté de la maîtrise d’ouvrage à formaliser des cahiers des charges de consultation par rapport à des problématiques de plus en plus complexes que ce soit au niveau urbain ou en termes de bâtiment, d’architecture, de paysage, etc.

Il me semble important de souligner que la maîtrise d’ouvrage est un métier à part entière qui n’est, malheureusement pas assez reconnu en tant que tel, avec ce que cela implique en professionnalisation.

 

Quelles sont les principales difficultés rencontrées pour une PME du secteur de l’ingénierie dans ce domaine ?

Une des principales difficultés est sans contexte la lourdeur grandissante des procédures de consultation des appels d’offre, mais je peux également citer une déconnexion trop souvent constatée entre les cahiers des charges et la réalité des prestations demandées. Ces deux points conjugués sont de nature à obérer significativement la rentabilité de nos structures PME, qui ne peuvent malheureusement pas compter sur des réserves importantes ou sur le soutien d’actionnaires capables de soutenir un déficit d’exploitation pendant plusieurs années consécutives.

 

Propos recueillis par Elsa Demangeon, DGE 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »