Accueil du portailCNS › Emmanuel Macron annonce la création de filières dans le secteur des services
Téléchargez l'appli smartphone
Connaissez-vous l'appli mobile Semaine de l'Industrie ?
Idéale pour géolocaliser les événements, répondre à un quizz, customiser vos photos... Pour smartphone Ios et Androïd
En savoir plus
 
Écouter la page
 

Emmanuel Macron annonce la création de filières dans le secteur des services

Après avoir reçu de Christian NIBOUREL, le Pacte  Services élaboré par le Groupement des professions de services (GPS), Emmanuel MACRON, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, a dans sa conclusion des Assises des Services, annoncé la mise en place des premières filières dans le secteur des services.

                                                                                     Crédit photo GPS

En préliminaire à son intervention sur les services, Emmanuel Macron a rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, soulignant qu’il fallait «continuer à tenir des manifestations comme la vôtre, ces Assises, continuer à tenir les salons professionnels qui sont organisés, continuer à ouvrir les centres commerciaux, les centres d'activité économique, c’est une réponse à cette odieuse attaque. » 

Puis, dans son introduction, le ministre a apprécié l’engagement des professionnels des services : « vous vous êtes mobilisés. Et collectivement, vous avez travaillé pour faire ces propositions, pour avancer et vous saisir de ces filières que représentent les services. » Il a rappelé l’importance de «structurer le travail que je compte, avec vous, conduire dans les prochains mois et les prochaines années autour de trois impératifs » :

  • réussir la transformation des services «pour réaliser le potentiel d'emplois que les services recèlent, notamment avec la révolution numérique » ;

  • «tirer la transformation des autres secteurs en décloisonnant encore davantage industries et services, ce qui exige là aussi toujours plus d'innovation » ;

  • « définir un plan d'action très concret ».

                                                                                                                                                         Crédit photo DH Simon

Afin de répondre à ce dernier impératif, Emmanuel Macron a indiqué qu’il souhaité que les services s’organisent en filière. « Dans certaines filières, il y a trois, parfois quatre branches professionnelles, et il faut donc un lieu d’échange qui regroupe tous les acteurs, c'est-à-dire les associations, les entreprises, les start-ups, les agences, les donneurs d’ordre, les prestataires, et je n'oublie pas les syndicats bien sûr, que je souhaite partie prenante de ces filières. » Pour le ministre « une filière n’est pas uniquement un lieu de dialogue entre les acteurs. C'est également un lieu d'échange avec les pouvoirs publics. Cela ne se substitue pas aux branches, mais cela donne une visibilité, et crée une coordination qui me paraît particulièrement adaptée au défi que vous avez rappelé. »

Aujourd’hui « trois secteurs se sont engagés dans une phase de préfiguration de filières : les services à la personne, les rencontres d'affaires et l'événementiel – en copilotage avec le secrétariat chargé du Commerce extérieur –, et la communication publicitaire », et le ministre a remercié leurs  trois préfigurateurs : « Dominique LÉRY, Renaud HAMAIDE et Mercedes ERRA ».

La feuille de route des premières filières est tracée : « je souhaite qu’on puisse avoir là aussi des résultats concrets. Les premières réunions des comités stratégiques de filières auront lieu d'ici le printemps 2016. Je veux qu’on puisse, à cette échéance, avoir des listes d'actions. Et moi je m'engage à ce que mes services, non seulement soient à votre disposition, mais puissent avancer dans cette perspective, et que les propositions de contrats de filière soient, d’ici l’été ou l’automne 2016,  finalisées. »

   Crédit photo DH Simon

Le monde des services entourant Christian Nibourel et Emmanuel Macron - Crédit photo GPS

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »