Numérique

Plan France Très Haut Débit

2013-2022 : 10 ans pour équiper 100% du territoire en très haut débit

 

fibre optique
Lancé en février 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022, c'est-à-dire proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, des entreprises et des administrations.

Pour atteindre cet objectif, il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, dont 3,3 milliards d'euros de l’État, pour déployer les infrastructures de l'Internet très haut débit sur tout le territoire.

Ce Plan, unique en Europe, représente un défi inédit qui vise à :

  • Renforcer la compétitivité de l’économie française et l'attractivité de la France par le raccordement prioritaire en fibre optique des zones d’activités économique,
  • Rendre possible la modernisation des services publics sur l'ensemble du territoire, y compris dans les zones rurales et de montagne, en apportant un accès à Internet performant les établissements scolaires, les hôpitaux, les maisons de santé, les maisons de l'emploi, etc.,
  • Donner accès aux usages numériques à tous les citoyens.

Au 31 décembre 2016, 50,6% du territoire a accès à l'Internet très haut débit. L'objectif intermédiaire du Plan France Très Haut Débit était d'atteindre une couverture de 50% du territoire en très haut débit d'ici fin 2017. Cet objectif a été atteint avec un an d'avance fin 2016.

Deux moteurs complémentaires pour couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit

Le Plan France Très Haut Débit a été pensé comme un projet décentralisé, s'inscrivant dans une stratégie nationale, et mobilisant l'ensemble des acteurs du secteur, privés et publics, pour le déploiement des nouveaux réseaux très haut débit sur l'ensemble du territoire. Pour atteindre cet objectif, il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros, partagé entre les collectivités territoriales, l’État et les opérateurs privés qui déploient en même temps :

  • Dans les territoires ruraux, les collectivités territoriales déploient des réseaux publics mobilisant plusieurs types de réseaux d’accès à Internet (FttH, amélioration des débits sur le réseau ADSL, satellite, Wimax, 4G) par un investissement de 13 à 14 milliards d’euros dont une subvention de l'État de 3,3 milliards d'euros.
  • Dans les zones urbaines, les opérateurs privés déploient des réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) avec un investissement entre 6 et 7 milliards d'euros et s'engagent à réaliser ces déploiements d'ici 2020.

Un pilotage national et une mise en œuvre décentralisée

L'arrêté du Premier ministre du 29 avril 2013 a confié le pilotage du Plan à la Mission Très Haut Débit. Composée de 18 personnes, la Mission Très Haut Débit est en charge de :

  • Instruire des projets et accompagner des collectivités territoriales,
  • Harmoniser l'offre technique et tarifaire,
  • Suivre opérationnellement et financièrement le Plan France Très Haut Débit.

Depuis le décret du 03 février 2015, la Mission Très Haut Débit fait partie de l’Agence du Numérique, qui « assure le pilotage et la mise en œuvre du déploiement du plan France Très Haut Débit ».

L’Observatoire France Très Haut Débit

L’Observatoire France Très Haut Débit est un outil cartographique mis à jour chaque trimestre grâce aux données des collectivités territoriales et des opérateurs. L'Observatoire a pour objectifs de :

  • Visualiser les niveaux de débit Internet et les réseaux filaires (fibre optique jusqu’à l’abonné, réseau téléphonique en fil de cuivre, le câble) disponibles à son adresse, dans sa commune ou dans son département. Il présente également la couverture du territoire par les réseaux hertziens (satellite et WiMAX/radio,
  • Visualiser l'état de déploiement sur le territoire,
  • Suivre les déploiements publics et privés engagés ou programmés,
  • Assurer une transparence pour évaluer le respect de la couverture du territoire en très haut débit d'ici 2022.
 

Connaissez-vous La page Facebook de la Semaine de l'Industrie ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »