Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSNumériqueAppels à projets › Aide au développement des ateliers de fabrication numérique (appel à projets)

Aide au développement des ateliers de fabrication numérique (appel à projets)

du 25/06/2013 au 13/09/2013 (Clos)
Date de résultat : 13/12/2013
Economie numérique

Problème de messagerie pour l'envoi des dossiers

De nombreux acteurs se sont mobilisés pour répondre à l'appel à projets  !  Afin de s'assurer que les dossiers ont bien été pris en compte, un accusé de réception a systématiquement été envoyé à la réception des dossiers.

La forte mobilisation a engendré des difficultés techniques dans notre système de messagerie. Il importe qu'elles ne pénalisent aucun projet.

Si vous avez déposé un dossier, sans avoir reçu d'accusé de réception, nous vous invitons à retransmettre votre dossier dans les plus brefs délais à l'adresse fablab.dgcis@finances.gouv.fr.

Nous vous prions de nous excuser pour les désagréments qui auraient pu être ainsi occasionnés .

Imaginé à l’origine aux Etats-Unis à la fin des années 90, au sein du Massachusetts Institute of Technology (MIT), le concept de fab lab, dont le nom est une contraction de « laboratoire de fabrication », s’est répandu à l’intérieur des Etats-Unis avant de s’étendre, depuis quelques années, dans d’autres pays, notamment européens.

Le présent appel à projets (AAP) vise à soutenir des acteurs de la fabrication numérique afin de leur permettre de réaliser les investissements leur permettant de développer leur activité et d’accroitre leur impact auprès du grand public et des entreprises. L’objectif est que ces acteurs acquièrent une meilleure visibilité et que leur valeur ajoutée soit mieux connue, en particulier auprès du monde des entreprises.

Les projets susceptibles d’être soutenus devront être portés par un atelier de fabrication numérique (fab lab) et présenter des dépenses et investissements permettant d’aboutir à une amélioration du service rendu dans les structures existantes. La mise en place de nouveaux fab labs pourra également être soutenue dans la mesure où la structure et le projet peuvent être rapidement mis en place. Les dépenses concernées pourront ainsi correspondre, par exemple, à l’ajout de nouvelles machines ou au remplacement des machines existantes par des machines plus performantes, ou encore à l’extension de locaux existants ou de l’offre de services.

Les porteurs de projets devront par ailleurs s’engager à mener des actions de promotion de leurs services, par exemple via des événements de découverte pour le grand public ou pour les entreprises, via des sessions de formations, ou encore via des partenariats avec des acteurs locaux impliqués dans le tissu économique (Ecoles et universités, pôles de compétitivité, chambres de commerce et d’industrie...).

Les projets devront viser le développement économique des entreprises, et à ce titre devront proposer des services à destination des entreprises. Dans cette optique, les projets devront s’engager dans un travail de recherche d’une pérennité économique, et devront prévoir de définir et de tester un modèle économique impliquant les entreprises utilisatrices.

Au-delà des acteurs aidés, qui devront avoir un rôle de vitrine pour le secteur, cet appel à projets doit mettre en lumière le secteur de la fabrication numérique personnelle en augmentant sa notoriété au niveau national. Chaque acteur doit ainsi bénéficier d’une visibilité accrue.


© Direction générale des entreprises (DGE) 2014    Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience