Accueil du portailPOLITIQUE-ET-ENJEUXCompétitivitéPolitique industrielleLa nouvelle France industrielle34 plans industriels › Objets connectés

Plan industriel « objets connectés »

Constitution d’un groupe d’intérêt

Dans le cadre de la Nouvelle France Industrielle, Les objets connectés ont été identifiés comme l’une des 34 priorités de politique industrielle de la France.

Eric Carreel, CEO de Withings, a été nommé chef de file du plan industriel « Objets connectés ». Une feuille de route détaillant des actions à mettre en œuvre pour permettre le développement de la filière française doit être présentée au mois de mars 2014.

Les personnes souhaitant rejoindre le groupe d’intérêt du plan industriel sont invitées à se signaler en utilisant le formulaire en bas de page. Les membres du groupe d’intérêt seront régulièrement informés de l’avancée des travaux. En fonction du rôle qu’ils peuvent ou souhaitent jouer pour le développement de la filière, ils pourront par ailleurs être associés à la préparation de la feuille de route sur certains points spécifiques.

La Nouvelle France Industrielle




Le Gouvernement a engagé une réflexion stratégique destinée à déterminer les priorités de politique industrielle de la France. Présentées le 12 septembre à l’Élysée par François Hollande, ces priorités sont le résultat d’une analyse approfondie des marchés mondiaux en croissance et d’un examen précis de la place de la France dans la mondialisation pour chacun de ces marchés. Elles prennent la forme de 34 plans, retenus au regard de trois critères :


 

  • se situer sur un marché de croissance ou présentant des perspectives de croissance forte dans l’économie mondiale ;
  • se fonder essentiellement sur des technologies que la France maîtrise, sur leur diffusion dans l’économie et leur développement ainsi que sur l’industrialisation d’une offre industrielle nouvelle ;
  • occuper une position forte sur ce marché avec des entreprises leaders, ou disposer d’un écosystème académique, technologique, économique et industriel permettant d’y occuper une place forte.

Le plan industriel « Objets connectés »

Les objets connectés ont été identifiés comme l’une des 34 priorités de politique industrielle de la France. Demain, de nombreux objets seront connectés. La France dispose d’atouts pour tirer profit de cette nouvelle révolution en développant une industrie compétitive au niveau mondial : un tissu d’entreprises technologiques qui ont su très tôt se positionner sur les objets connectés, une bonne base R&D... Cette année encore, plusieurs PME françaises proposant des objets connectés innovants ont été primées au Consumer Electronic Show à Las Vegas, démontrant ainsi le dynamisme d’une industrie française en développement . L'objectif du plan industriel « Objets connectés » est que cette filière française, à la fois industrielle et de service, croisse plus vite que le marché mondial.   

Eric Carreel, CEO du groupe Withings, a été nommé chef de file du plan industriel « Objets connectés ». Animé par Eric Carreel, un groupe de travail restreint élabore une feuille de route qui présentera les actions à mettre en œuvre pour permettre le développement de la filière française. Cette feuille de route doit être présentée au mois de mars 2014.

Ces actions doivent contribuer à ce que l’industrie française intègre avec succès les mutations qui accompagne le développement des objets connectés :

  • L’entreprise doit à la fois proposer un objet et un service fournit à ses clients à travers cet objet. 
  • La proximité entre l’industriel et son client permet de raccourcir les cycles d’innovation. Raccourcir les cycles d’innovation conduit également à rapprocher les équipes de développement et de production, ce qui constitue une opportunité de relocalisation d’usines en France, au plus près des équipes de développement.

Le succès du plan industriel passera notamment par la mobilisation :

  • de l’ensemble des compétences nécessaires pour développer et produire rapidement des objets innovants (design, électronique, services numériques, mécanique, plasturgie…) ;
  • d’outils de financement, tant pour le développement des objets que pour leur diffusion dans la société ;
  • d’outils de communication mettant en avant la filière française auprès des investisseurs internationaux et des clients français

Groupe d’intérêt

Toute personne souhaitant être informée par mail de l’avancée des travaux est invitée à se faire connaître en remplissant le formulaire suivant. Le cas échéant, les membres du groupe d’intérêt pourront par ailleurs être associés à l’élaboration de points spécifiques de la feuille de route.
(un accusé de réception de votre demande vous sera adressé).

Téléchargement

 

 

© Direction générale des entreprises (DGE) 2014    Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience