Accueil du portailAGENCE-DU-NUMERIQUESociété numérique › Le pôle Société Numérique

Écouter la page
 
Numérique

Le pôle Société Numérique

Société Numérique est un pôle de l’Agence du Numérique qui met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Une ambition : collaborer ensemble à l’émergence d’une société numérique innovante et inclusive.

 

3 axes d’intervention : outiller, structurer et accélérer

En complément des initiatives locales, l’Etat intervient dans un double souci : assurer l’égalité des citoyens et des territoires et porter une stratégie économique.

Le pôle Société Numérique intervient auprès de ses partenaires et écosystèmes autour de 3 axes : outiller, structurer, accélérer ; en repensant les formats d’action (coopérative, crowdsourcing, opendata, concertation, etc.).

OUTILLER :

Le Laboratoire, pour fournir des données et savoirs précis pour renforcer l’information et la compréhension des usages numériques et orienter les politiques publiques

Le laboratoire est un outil collaboratif, un espace de travail, destiné à qualifier et quantifier les évolutions induites par le numérique, en apportant une information détaillée et scientifique (étude, indicateurs, note d’analyse, etc.), issue d’une grande diversité d’acteurs.

Cet outil associe deux approches :

  • Une agrégation de données et de savoirs sur les usages, les pratiques et les attentes liés au numérique : il agrège des données existantes et des enquêtes réalisées par l’Agence du Numérique avec des tiers.
  • Proposer un décryptage sur les enjeux du numérique : au-delà de l’agrégation de données, ce Laboratoire donne lieu à la publication d’analyses et d’articles d’actualité permettant de comprendre et de rendre plus intelligibles les savoirs sur le numérique. Il portera une double dimension internationale et territoriale.

Tout citoyen ou structure peut proposer des analyses ou données à publier dans ce laboratoire qui met l’accent sur l’ouvertures des données publiques et le partage des connaissances.

En savoir plus sur laboratoire.agencedunumerique.gouv.fr

STRUCTURER :

La Coopérative, pour organiser la structuration des acteurs de la médiation numérique et garantir un service de qualité et accessible sur tout le territoire

Les acteurs de la médiation numérique ont décidé lors des Assises de la Médiation numérique de novembre 2016 de créer une structure commune prenant la forme d’une coopérative d’intérêt collectif. Cette coopérative sera opérationnelle au début de l’année 2017 grâce à un soutien financier d’amorçage de l’Agence du Numérique.

En complément des initiatives locales existantes, cette structure va permettre de mettre en œuvre des projets à vocation nationale. Elle réalisera trois missions : représenter les acteurs de la médiation numérique auprès des pouvoirs publics et renforcer l’animation du réseau national, fournir des services aux membres de la coopérative (appui à l’ingénierie de projet, mutualisation d’achats, etc.) et enfin proposer un portage financier et une ingénierie de projets permettant de solliciter des financements de grande ampleur (PIA, BPIFRANCE, fondations, contrats à impact social, etc.).

En savoir plus sur http://www.lamednum.coop

Le document-cadre, pour favoriser l’élaboration de stratégies territoriales numériques cohérentes par les collectivités

Depuis 2011, les schémas directeurs d’aménagement numérique du territoire (SDTAN) ont permis aux collectivités territoriales d’élaborer leur stratégie de déploiement des infrastructures numériques. L’article 69 de la Loi pour une République numérique introduit la possibilité pour les collectivités de mettre en place des stratégies de développement des usages et services numériques. Il s’agit notamment de « favoriser l’équilibre de l’offre de services numériques sur le territoire ainsi que la mise en place de ressources mutualisées, publiques et privées, y compris en matière de médiation numérique ».

Dans ce cadre, l’Agence du Numérique est en charge de la rédaction du document-cadre intitulé "Orientations nationales pour le développement des usages et des services numériques dans les territoires " .  L’objectif est de proposer un document opérationnel facilitant et accélérant la mise en place d’actions concrètes en matière d’usages et de services numériques, tenant compte des expériences réussies en matière de médiation comme de développement de services numériques de proximité.

Pour cela, une concertation a été mise en oeuvre en février et mars afin de recenser bonnes pratiques et retours d’expériences et aboutir à un livrable sous forme de fiches actions destiné à évoluer dans le temps : https://article69.agencedunumerique.gouv.fr

En parallèle des 200 contributions recueillies sur la plateforme, 25 ateliers de travail ont été organisés dans les territoires sur la base du kit de concertation disponible sur la plateforme.

ACCÉLÉRER :

Le chèque numérique, pour accélérer la montée en compétence numérique de la population

L’Agence du Numérique soutient le « chèque APTIC », projet porté par le référent Aquitaine de la médiation numérique (Médias-Cité), avec un objectif de généralisation de ces chèques au cours de l’année 2017. L’objectif est de répondre aux besoins de formation des citoyens (particuliers, salariés, associations) en créant un lien entre les acteurs de la médiation numérique offrant des actions d’accompagnement (EPN, tiers lieux) et les financeurs de ces actions. Trois objectifs seront poursuivis :

  • Offrir une prise en charge partielle ou totale des services d’accompagnement au numérique proposés aux citoyens avec une priorité donnée à l’accompagnement de la dématérialisation des services publics ;
  • Renforcer les moyens et capacités d’action des structures de médiation numérique, pour faire face aux attentes et besoins croissants des citoyens ;
  • Proposer une cartographie des services de médiation numérique pour renforcer la visibilité des citoyens sur l’offre de services, réunie au sein d’un unique réseau national.

L’expérimentation du droit au maintien de la connexion, pour accompagner la concrétisation d’un nouveau droit

La loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique reconnaît l’accès à Internet comme un droit pour les personnes les plus démunies. Issue d’un partenariat entre l’Agence du Numérique, l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives (ANSA), les collectivités territoriales, la Fédération Française des Télécoms et les fournisseurs d’accès à internet (Bouygues Télécom, Iliad (Free), Orange, SFR), l’expérimentation du droit au maintien de la connexion Internet à domicile vise à constituer une société numérique plus inclusive.

Une personne ayant des difficultés à payer sa facture Internet peut désormais demander une aide au fonds de solidarité pour le logement (FSL) géré par le conseil départemental et, dans l’attente d’une réponse, dispose d’un droit au maintien de sa connexion. L’aide prend la forme d’un abandon de créance partiel ou total de leur dette de la part du fournisseur d’accès à internet.

 

 

 

Laboratoire d’analyse et de décryptage du numérique

La Mission Société Numérique a ouvert le 29 novembre 2016 ce laboratoire pour qualifier et quantifier les évolutions induites par le numérique, en apportant une information détaillée et scientifique (étude, indicateurs, note d’analyse, etc.), issue d’une grande diversité d’acteurs.